Archives pour la catégorie sur ma route

19 jours en Mongolie sur une moto de location.

 

Du 27 mai au 14 juin 2018.

 

Une boucle de 2600 km dans le nord de la Mongolie sur une moto chinoise (une Shineray mustang de 150 cm3). Objectif : Depuis Oulan Bator, j’ai pu réaliser  une boucle de 2600 km sur 15 jours dans le nord de la Mongolie en direction du lac Khövsgöl. En autonomie complète.

Parcours réalisé du 29/05 au 12/06/2018.

Je suis arrivé à Oulan Bator le dimanche 27 juin 2018 avec 10 heures de retard car mon  escale à Pékin a été plus longue que prévue!

Finalement, je suis arrivé vers 22h30 à la guest house Oasis où je suis déjà passé en 2014.

Mes deux premières nuit dans cette yourte ou ger.

 

Lundi 28 mai 2018 :

journée prévue pour les préparatifs (prise en compte de la moto de location, agencement des bagages sur la moto).

Je me rends chez cheke tours pour récupérer ma moto réservée! En fait, parmi la quinzaine de motos présentent chez le loueur, je vais en essayer 4 afin de faire un choix, pas facile! Elles ne sont pas neuves et ont déjà pas mal roulées.

Elle sera donc bleue comme le ciel de Mongolie.

Montage de mon support gps Garmin, raccordement de l’alimentation à la batterie.

Une Shineray mustang de 150 cm3, vitesse maxi 70km/h, 5 vitesses très courtes. Au final, une petite moto attachante qui m’a permis de franchir des cols parfois très pentu et cela avec 50 kg de bagages. Une moto hyper solide qui permet de rouler sur des pistes très cassantes!

Mardi 28 juin 2018 :

Jour 1 : Oulan Bator/Guest house Oasis vers village Undurshireet – 236 km.

Les sacs sont chargés!

Départ pour l’aventure, premier tour de roue sur l’asphalte mais pas longtemps, une trentaine de km et  puis les pistes. Je découvre la moto, l’aiguille indiquant la vitesse ne fonctionne pas mais rien de méchant puisque je l’ai sur mon Gps.

Départ d’Oulan Bator vers 10 h 00.  Pistes sablonneuses ( je n’aime pas!), j’ai failli chuter plusieurs fois dans le sable.

La porte des steppes.

Mon premier bivouac à proximité du village Undurshireet. Je préfère rester à l’écart du village.

Mercredi 30 mai 2018 :

Jour 2 : Village Undurshireet vers le lac Ogii Nuur – 239 km.

Arrêt dans une petite épicerie comme on en trouve partout dans les villages.

Une bande de  sable avec des dunes, on se demande pourquoi elle est là, assez loin du Gobi!

Journée difficile, beaucoup de pistes avec du sable. J’ai roulé 09 heures, ce jour là je me suis fait courser par deux chiens errants à côté d’un enclos à l’abandon. Par chance à cet endroit, il n’y avait pas de sable. J’ai donc pu rouler plus vite mais j’ai eu chaud…

Vers 19h30, je suis arrivé au bord du lac Ogii Nuur et plus précisément dans le camp pour touristes que j’avais localisé sur google maps. Campground, j’ai dormi ce soir là  sous une yourte (ger pour les mongoles) pour la somme de 30 000 tugrik soit environ 10,50 euros. Ce camp dispose de douches, ce qui n’est pas le cas partout!

1 euro = 2815 Tugrik.

Les proprios sont sympas, ils m’autorisent à laisser ma moto à côté de la yourte.

Je suis un peu déçu par ce petit lac Ogii Nuur, je pensais voir autre chose. Lac salé. J’avais prévu sur mon prévisionnel de repasser ici sur le chemin du retour mais au final, j’ai changé d’avis.

Jeudi 31 mai 2018 :

Jour 3 : Campground/Lac Ogii Nuur vers village Khairkhan – 155 km.

Ce jour là,  j’ai encore roulé les premières heures de la matinée sur des pistes sablonneuses, très pénible à la longue…

Arrêt sur un pont avant le petit village Olziit

Après le village d’Olziit j’ai poursuivi ma route vers le village Khairkhan.

Par endroit le vent de la steppe forme des petits tourbillons que l’on aperçoit au loin!

j’ai stoppé ma route ce jour là après le village de Khairkhan, journée éprouvante physiquement notamment pour le dos.

J’ai installé ma tente sur un plateau dominant la steppe.

Au dîner, ce soir là des gâteaux secs et du café.

Vendredi 01 juin 2018 :

Jour 4 : Après le village de Khaikhan vers la ville de Mörön  (Guest house Baigal) – 195 km.

Après avoir terminé de ranger ma tente et mes sacs sur la moto, un mongol vient à ma rencontre avec la même moto que moi! Il me fait voir une paire de jumelle et me fait comprendre qu’il m’a vu de loin. Il me demande où je vais et me propose de le suivre jusqu’à sa yourte.

Je l’ai suivi sur environ 4 km, j’ai quitté légèrement la direction que je devais prendre pour rejoindre sa yourte. Il m’invite à entrer dans la yourte où se trouve sa femme. On me propose aussitôt du lait chaud (je ne sais pas de quel animal il provient!). Je goûte un peu, une petite gorgée! C’était très salé! Impossible d’en boire plus, on me servira alors du thé avec des petits gâteaux secs.

Un échange de quelques mots, de gestes comme à l’habitude… Difficile de se comprendre! Avant de repartir, je lui offre un couteau (opinel) et deux  paquets de gateaux. 45 minutes plus tard j’ai repris mon chemin vers la prochaine étape. Il me guide à nouveau sur 3 kilomètres environ jusqu’à une petite rivière sans pont et m’indique l’endroit peu profond pour traverser.

J’ai roulé ensuite en direction de Rashaant.

Entrée village Rashaant et pause déjeuner.

C’est la seule fois où j’ai pu manger du boeuf, (ailleurs je n’ai mangé que du mouton car il n’y avait rien d’autre). Ici, un mélange de petits bouts de viande bien cuit, de légumes (carottes, pomme de terre), de l’omelette avec du riz. Un ensemble très bon.

Le tout avec une petite bouteille de coca 7000 tugrik soit 2,48 euros!

J’ai repris ma route direction Mörön, il fait plus frais et le ciel se couvre.

 

La rivière Selenge.

Seul pont sur ce secteur pour traverser cette rivière, j’ai fait un relevé de coordonnées gps sur maps mais en fait le pont était 2 km plus loin, j’ai cherché un peu ce pont! Les cartes récentes sont encore imprécises, la navigation en dehors des grands axes reste compliquée et on peut vite se perdre!

Après ce pont encore une dizaine de kilométres de piste sablonneuse puis je retrouve l’asphalte. Il pleut et il fait froid, je suis obligé de m’arrêter pour me couvrir davantage, j’ai les doigts gelés, je change de gants!

J’ai fait le 75 derniers kilomètres sous une pluie glaciale pour rejoindre Mörön. Vers 17h30, j’arrive enfin dans cette ville à la guest house Baigal que j’avais repéré sur google maps. La gérante de l’établissement est très sympa, on m’installe dans une pièce (où plutôt une chambre) bien chaude grâce un poêle  à bois, la nuit j’avais même trop chaud.

Dans cette chambre, il y avait 4 lits, j’ai partagé cette chambre avec 4 conducteurs locaux qui transportaient des touristes avec leurs véhicules.

 

J’ai payé 20 000 tugrik  soit 7 euros pour la nuit avec de quoi manger!

Un bouillon avec des pâtes, pommes de terre, carottes et mouton et une tranche de pain de mie.

 

Samedi 02 juin 2018 :

Jour 5 : Mörön/guest house vers le lac Khövsgöl – 133 km.

Le ciel est nuageux mais le soleil pointe son nez par moment, je constate qu’il a neigé sur les montagnes que j’aperçois depuis la guest house.

J’ai déjà parcouru 825 km, je trouve que mon pneu arrière commence à être bien usé. Je demande à la gérante de la guest house une adresse pour faire remplacer mon pneu. Elle me guidera jusqu’à un marché où on trouve presque tout neuf ou d’occasion ( le black market). J’acheté un pneu chinois neuf pour ma moto et une chambre à air russe pour 24 euros l’ensemble.

Elle me guidera vers un centre de montage pneu, rien à voir avec Norauto ou Euromaster!

Prix du remplacement du pneu arrière. Démontage/montage = 2000 tugrik soit 0,71 euros!

Station de taxi moto en attente.

Temple Bouddhiste à la sortie de la ville de Mörön.

Je quitte la ville de Mörön vers midi en direction du nord vers l’aéroport puis j’ai roulé sur une piste jusqu’au petit lac Erkel et je rejoindrais ensuite la ville de Khatgal sur une route goudronnée.

Sur ma route a l’approche du lac Khövsgöl

Rivière Egiin Gol, le lac Khövsgöl n’est pas loin!

Ville Khatgal, pointe sud du lac Khövsgöl

Rencontre avec ce géant le lac Khövsgöl, la plus grande réserve d’eau douce de Mongolie, 180 km de long.

Etape d’une nuit dans un Tourist camp – Muscheel Camp –

2000 Tugrik soit 7 euros la nuit. Un camp que je recommande.

Dimanche 03 juin 2018 :

Jour 6 : Lac Khövsgöl (tourist camp Muscheel) vers Shine Ider 245 km.

Au petit matin sur les rives du lac Khövsgöl avant de rependre la route vers Mörön.

Ce jour-là, grosse étape depuis la rive ouest du lac Khövsgöl ! D’abord 25 km de piste pour rejoindre la ville Khatgal. Puis 100 km de route goudronnée pour rejoindre à nouveau Mörön.

Route goudronnée très linaire pour rejoindre Mörön.

Ensuite direction plein sud à la sortie de Mörön, traversée de la rivière Selenge.

Toujours plein sud,  120 km de pistes pour rejoindre le village Shine Ider, passage de 2 cols, piste difficile avec beaucoup de cailloux. J’arriverais vers 20h00 à Shine Ider.

Sur ma route entre Mörön et shine Ider.

Ce soir là étape à Shine Ider dans une guest house très modeste.

Lundi 04 juin 2018 :

Jour 7 : Village Shine Ider – Jargalant – Lac Terkhiin Tsagaan (Lac blanc) 140 km de pistes.

Rencontre d’un instant au passage d’un col avec un éleveur de Yak.

Arrivée à Jargalant.

Pose déjeuner dans cette petite ville. Ensuite direction plein sud vers le Lac blanc (Terkhiin Tsagaan).

Arrivée aux abords du lac Terkhiin Tsagaan, étape pour 2 nuits dans un Tourist camp à côté du lac.

Mardi 05 juin 2018 :

Jour 8 : Tour du lac blanc (Terkhiin Tsagaan). Environ 80 km.

A l’est de ce lac, j’ai traversé une vaste étendue volcanique et contourné le volcan Khorgo.

Le volcan Khorgo

Partie ouest du lac Terkhiin Tsagaan

Seul moyen pour moi de faire le tour du lac, emprunter un pont en bois pour traverser une rivière. Une remise en état s’imposerait!

Coucher de soleil aux abords de ce lac pour la 2 ème nuit qui a été très fraîche. Il a gelé…

Au petit matin, il y a du givre sur la moto!

Mercredi 06 juin 2018 :

Jour 9 : Lac Terkhiin tsagaan vers Kharkhorin ou Karakorum / Guest house Gaya’s – 305 km.

J’ai quitté ce jour là, le camp de yourte Surtiin Tulga sur le bord du lac Terkhiin tsagaan, un endroit merveilleux, très calme. J’ai emprunté une piste sur 13 km environ à travers des champs de lave. Piste qui contourne le volcan Khorgo et qui rejoint le petit village du même nom que le volcan.

A la sortie du petit village Khorgo, j’ai retrouvé l’asphalte direction Kharkhorin pour 290 km. Pour ne pas serrer le moteur de la moto, je n’ai pas dépassé le 60 km/h car la moto roule à 75 km/h à fond. Un régime moteur trop élevé aurait pu endommagé le moteur.

Cette moto n’est pas faite pour rouler à fond pendant des heures. J’ai parcouru les 290 km d’asphalte en 6 heures 30 (pose déjeuner de 45 minutes comprise).

Sur la route j’ai longé le canyon de la rivière Chuluut sur de nombreux kilomètres.

Passage aux abords d’une  ville importante.

Il est préférable de rouler de jour…

Entrée dans la ville Kharkhorin ou Karakorum.

A l’entrée de la ville, j’ai croisé deux motards, juste un échange d’un signe de la main!

Au terme des 305 km de la journée, j’ai fait étape dans une guesthouse très bien (Gaya’s).

Une adresse qui m’avait été donnée par un couple de français. En août 2016 avec leurs 2 filles, cette famille avait loué deux motos comme la mienne chez cheke tours et fait une boucle sur 3 semaines. Encore merci à cette famille pour les informations échangées sur voyage forum.

La gérante de l’établissement était très sympa, parlait très bien anglais ce qui est rare en dehors de la capitale. Possibilité de dormir en yourte ou dans le bâtiment en dur. Prix d’une nuit en yourte partagée 20000  tugrik avec le petit déjeuner inclus. Dîner possible dans le bâtiment en dur suivant une petite carte de restauration.

Point GPS de la Gaya’s guesthouse :     N 47° 11′ 16.5 »  et  E 102° 50′ 18.6 »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2019 – Prochain voyage vers les steppes de Mongolie.

P1010581004

 

Un autre voyage se profile à l’horizon 2019, à partir de mi-juin, je pense repartir pour 3 mois et demi. Toujours en direction des steppes de Mongolie et un peu plus loin à l’est de la Russie peut-être jusqu’à Vladivostock. Un nouveau périple d’environ 40 000 km.

Ma fidèle africa twin de 2002 qui m’a permis de réaliser de nombreux voyages dont le dernier en 2014 de 30 000 km vers la Mongolie et le lac Baïkal en Russie ne sera pas de ce voyage. Un repos bien mérité après avoir parcouru 120000 km à travers l’Europe, l’Europe de l’Est et l’Asie centrale.

Une autre très belle africa twin 750 de 2002 faiblement kilométrée (32000 km à ce jour) attend avec impatience comme son pilote ce nouveau départ vers les steppes de Mongolie.

Patience! En attendant vous pouvez consulter le récit avec photos de mon aventure solitaire de 2014 vers la Mongolie et le lac Baïkal en Russie et même m’adresser un petit message, je réponds avec plaisir à tous les messages.

Le voyage, c’est aussi partager et susciter l’envie de partir. Ce voyage a été pour moi quelque chose de formidable, des rencontres, des souvenirs plein la tête depuis mon retour le 21 septembre 2014. Une seule envie : repartir…

Pour voir le déroulé complet de mon voyage de 2014 dans l’ordre chronologique, cliquer en bas à gauche de chaque page sur Articles plus anciens, la page suivante s’affiche.

 

 

Une grande boucle de 29734 km en Europe de l’est et en Asie Centrale en 95 jours.

Du 19 juin au 21 septembre 2014, j’ai réalisé seul en 95 jours, un périple en moto vers  Mongolie et le lac Baïkal en Russie. Une grande boucle de 29734 km au départ de Volvic (63) à travers 20 pays :

Italie – Slovénie – Croatie – Bosnie-Herzégovine – Monténégro – Albanie – Grèce – Turquie – Géorgie – Azerbaïdjan – (traversée de la Mer Caspienne) – Kazakhstan – Ouzbékistan – Kirghizistan – Russie – Mongolie – Lettonie  – Lituanie – Pologne – République Tchèque – Autriche.

Pour voir mon parcours réel, cliquer dans l’onglet ci-dessus sur Où suis-je? Une carte maps s’ouvre, vous pouvez aussi l’agrandir pour voir en détail mon itinéraire qui a été tracé par ma balise Spot génération 3.

 

1ère étape

Première journée en direction de l’Italie, la moto se comporte bien malgré le poids. Aujourd’hui 374 km parcourus.  La balise spot semble fonctionner. 1ère étape camping de Bourg Saint Maurice                                                                            1ère étape dans un camping à Bourg st Maurice. Demain vendredi 20 juin route vers l’Italie par le col du petit Saint Bernard ensuite la vallée d’Aoste.

Petite intervention sur la moto…

P1000093

Hier, 60 km avant Milan mon compteur kilométrique a cessé de fonctionner. J’ai pensé tout de suite qu’il s’agissait du câble de compteur. A Vercelli, j’ai demandé à deux motards qui circulaient à coté de moi s’il y avait une concession Honda dans la ville, l’un d’eux (Ugo) qui parlait très bien français roulant sur une Bmw R 1200 RT m’a guidé jusqu’à la concession Honda de Vercelli (merci à lui). Un grand merci également à ce concessionnaire Honda de Vercelli qui a pris presque 2 heures de son temps pour essayer de me dépanner afin que je puisse reprendre ma route.  Malheureusement, il ne s’agissait pas du câble de compteur mais de la bague en nylon (HS) qui sert à entraîner ce même câble dans le moyeu de la roue

.P1000095

je me suis donc lancé à la recherche de cette pièce dans les concessions Honda se trouvant sur ma route, après avoir fait 6 concessions, j’ai enfin trouvé cette pièce à Vicenza. Dépose de la roue sur le parking de la concession Honda. A 15h00, je pouvais reprendre ma route vers la vile de Trieste, dernière ville avant la Slovénie.

P1000098

Ce soir, étape à Trieste dans un camping surplombant la ville et la Mer Adriatique.

La Croatie, un Pays merveilleux.

Aujourd’hui 450 km  parcourus depuis Trieste (Italie), passage en Slovénie puis en Croatie. La Croatie, un pays merveilleux. C’est la 6 ème fois que je traverse ce pays, à chaque fois, c’est un plaisir…

P1000105 P1000152P1000153P1000144P1000141P1000155P1000132P1000133P1000151P1000139

Paradis des motards, j’ai longé la Mer Adriatique sur près de 400 km jusqu’à la petite ville de trogir, une route sinueuse, un revêtement excellent, un vrai régal et en plus avec un grand ciel bleu.

Ce qu’il faut absolument voir lorsque l’on vient en Croatie :

Les lacs de plitvice en direction de Zagreb – Pula – Sibenik (sa cathédrale) – Les chutes de Krka – Trogir – Split – Dubrovnik (perle de l’adriatique) et surtout les paysages…

Demain petit arrêt à Trogir puis route vers Split et Dubrovnik.

Sur la route de Dubrovnik

Aujourd’hui, après un petit arrêt à Trogir (ville classée au patrimoine mondial de l’unesco) pour prendre  un café et quelques photos, j’ai continué ma route en direction de Dubrovnik. Photos de Trogir.

 

P1000172P1000169P1000176P1000179P1000175P1000164

Passage en Bosnie Herzégovine sur 9 km le long de la mer Adriatique, (passage frontalier très rapide) puis à nouveau entrée en Croatie. Ce soir étape à Mlini dans un camping, juste après Dubrovnik. La connexion internet est difficile…

Demain, je retourne sur les hauteurs de Dubrovnik pour prendre quelques photos, les plus belles photos de cette ville se font le matin.

Ensuite route vers le Monténégro, un pays aussi très sympa, je vais faire le tour des bouches de kotor.