2019 – Nouveau trip en Mongolie.

Bonjour à tous,

Me voici de retour en Mongolie pour une nouvelle virée en moto du 24 mai au 13 juin.

Cette édition Mongolie 2019 a été vraiment sympa pour moi puisque j’ai rencontré plusieurs voyageurs français de passage à la Guesthouse Oasis Oulan Bator (lieu souvent fréquenté par des aventuriers en moto ou en véhicules 4×4). Rencontre avec des gens qui partagent la même passion, le voyage, la découverte, l’aventure parfois le défi au péril de leur vie (voir en bas de cet article).

Même formule que l’an passé (location d’une moto) puis 15 jours de moto pour une boucle d’environ 2400 km à partir d’Oulan Bator.
Je suis arrivé aujourd’hui à Oulan Bator vendredi 24 mai, tout s’est bien passé (avions à l’heure). Taxi pour rejoindre la Guesthouse Oasis que je connais bien (15 euros pour la course de 23 km).
Demain prise en compte de la moto chez le loueur (Cheketours), une puissante Shineray mustang de 150 cm3.
Tarif location : 13 euros par jour, caution 500 euros ou le passeport.
De quelle couleur sera la moto édition 2019, peut-être bleue comme l’année dernière?
Verdict demain, photos à suivre!
Le temps n’est pas génial, il a plu cette après-midi et il pleut encore ce soir à 20H00.
Il a fait frais aujourd’hui, cette nuit il annonce -2 ° et pour demain un maxi de 10 degrés.
Les températures devraient remonter à partir de lundi.
Cette nuit, nuit sous une yourte, je serai le seul occupant ce soir.

Plan de route et tracé édition 2019 :

La moto est encore bleue pour l’édition 2019, cela devrait me porter chance!

Jour 1 : Prévisionnel de la 1ère journée non respecté, j’ai parcouru 270 km au lieu des 374 km prévus ce jour là!
La raison est simple, une route que je pensais goudronnée au vue de la taille sur ma carte était en fait une piste complètement défoncée qui m’a fait perdre beaucoup de temps!

Lieu de mon premier bivouac!

Comme je le disais au début de cet article, j’ai eu la chance de rencontrer plusieurs voyageurs français ( en moto ou en 4×4) :

Tout d’abord, Hubert et Lilian partis deux mois plus tôt de France (de la Drome 26) sur deux Honda 600 transalp pour un très grand périple ( passant par la Chine avec comme point d’aboutissement les USA).

Tout à fait par hasard un soir, il sont passés devant le camp de yourte où je m’étais arrêté pour la nuit. Ils ont installé leur tente un peu plus loin sur le bord du Lac Terkhiing Tsagaan. J’ai donc pu allé à leur rencontre. Ce jour là, ils étaient accompagnés d’un autre motard (chilien) qui comme moi avait loué une petite moto chez Cheeke tours.

Je connaissais déjà un peu Lilian et Hubert pour avoir échangé des emails avant ou pendant leur voyage. Deux potes sympas.

Nous nous étions aussi rencontrés quelques années plus tôt sur un rassemblement dédié aux motards d’aventures (Travel Event) organisé par Yvon Bodelot, le patron de Touratech France à Orange.

A la fin de mon petit circuit avant mon retour vers la France, j’ai retrouvé Lilian et Hubert à Oasis (Oulan Bator) et on a passé de bons moments.

Rencontre également à Oasis, d’un autre grand aventurier français Kim Hoang roulant sur une Ktm 450 RFR (rally réplica factory). Qui aurait dit qu’un jour je rencontrerais par hasard en Mongolie l’auteur du livre Magadan que j’avais acheté quelques mois plutôt!

Lecture de ce livre que je recommande. Ce livre a obtenu le prix littéraire Pierre Loti 2018. Ce prix récompense le meilleur récit de voyage d’exploration, scientifique ou touristique pour sa qualité littéraire et humaine.

Kim est arrivé par avion à Oulan Bator en Mongolie en ce début juin 2019 et sa moto de rally en caisse dans un camion d’une socièté de transport allemande. N’ayant pas grand chose  à faire avant mon retour pour la France, je suis allé aider Kim a sortir la moto de la caisse et remonter la roue avant.

Son objectif était de remonter plein nord par l’est du lac Baïkal en sibérie et rejoindre la ville de Magadan face à la Mer d’Okhotsk et voir même plus haut en direction de la péninsule des Tchoukches. Un itinéraire que seulement une poignée de motards ont emprunté. Comme je le disais au début de cet article, pour certains le voyage c’est un véritable défi qui peut avoir de lourdes conséquences où le risque vital peut être engagé!

Des nombreux motards voudraient un jour rejoindrent Magadan mais en fait très peu le font! Il suffit de regarder sur une carte de la Russie et de voir où se trouve la ville de Magadan pour comprendre.

Pour Kim, je pense qu’il était important d’atteindre la ville Magadan. Son livre, c’est le récit d’un autre long voyage (de la préparation, de son apprentissage de la langue russe, des rencontres humaines) entrepris quelques années plus tôt avec une Bmw F650gs dakar en direction de Magadan mais la moto ne lui avait pas permis de rallier cette ville.

Eté 2019, kim a pu rallier Magadan et même monter 500 km plus haut en empruntant seul un itinéraire très peu fréquenté. Son retour s’est fait en avion et sa moto en conteneur sur un bateau depuis Magadan vers l’europe.

En espérant que ce voyage fera l’objet d’un autre livre.

En tout cas un grand bravo à lui, respect car je sais ce que représente un tel voyage dans cette région de Sibérie!